Comment choisir une pince à épiler professionnelle adaptée à la zone d’épilation ?

pince à épiler

Publié le : 20 juin 20237 mins de lecture

Se servir de la bonne pince à épiler est la meilleure façon d’offrir à ses clients ou à ses clientes les finitions les plus parfaites possible. Il existe différents modèles de pinces. En plastique, en métal, crabe, biseautée, carrée, pointue, toutes ont leur utilité et leurs spécificités. Quelle pince à épiler adopter en fonction de la zone que l’on travaille ?

Les raisons d’utiliser une pince à épiler en institut

S’épiler avec une pince est une coutume très ancienne dont on trouve des traces dès l’Antiquité. Les pinces à épiler font, en effet, partie du matériel que les archéologues retrouvent régulièrement sur les chantiers de fouilles.

Cet outil permet encore aujourd’hui d’obtenir une épilation à la fois nette et précise de l’ensemble des zones du corps et du visage. Il permet d’arracher le bulbe du poil et, de cette manière, limite la repousse et offre l’opportunité de conserver une peau lisse plus longtemps.

La pince à épiler professionnelle est un ustensile que l’on trouve chez toutes les esthéticiennes. Elles apprécient sa simplicité d’emploi et la trouvent très utile en complément d’autres techniques pour offrir de belles finitions à leurs clients et à leurs clientes.

Les spécialistes de l’esthétique savent très bien que la pince à épiler peut suffire dans de nombreuses situations. Avec son format pratique, elle s’emporte partout. Ses différentes formes la rendent indispensable et adaptée à toutes les zones du corps. Il s’agit alors de savoir laquelle choisir.

Les différents types de pinces à épiler

De très nombreuses pinces à épiler sont disponibles sur le marché. Elles existent en diverses tailles. Il est ainsi possible de trouver des pinces à épiler au format de poche, des petites qui font 8 cm et des grandes qui affichent 15 cm de longueur.

Comment choisir la taille de sa pince ? Le plus simple est de choisir, pour sa pince à épiler, la taille qui convient le mieux à sa main. Elle doit être facile à tenir et ne pas glisser.

Les pinces pour l’épilation peuvent être en plastique ou en métal. Le choix entre ces deux matériaux est souvent personnel. Une chose est sûre, dans le domaine de l’esthétique, le métal paraît être un meilleur choix. Il se nettoie plus facilement, ce qui assure une meilleure hygiène dans l’institut.

Chaque forme de pince à épiler s’adapte à des zones bien particulières du corps :

  • la pince à épiler biseautée : cette pince est l’alliée des zones sensibles. Elle est parfaite pour les prestations qui demandent de la minutie. Elle s’utilise notamment sur le visage. Elle possède des mors légèrement inclinés qui lui permettent de suivre les courbes du visage et d’atteindre les zones difficiles. Sourcils et lèvre supérieure ressortent impeccablement épilés grâce à elle. Elle peut être complexe à manier lorsque les poils sont fins. Elle a tendance à les casser.
  • la pince à épiler en forme de crabe : cette pince est indispensable pour une esthéticienne. Elle contribue à de belles finitions des prestations d’épilation à la cire. Facile à prendre en main, elle permet d’arracher les poils de façon très précise, même s’ils sont courts ou fins.
  • la pince à épiler carrée : elle est l’alliée précieuse des esthéticiennes qui doivent lutter contre des poils drus et épais. Même s’ils sont courts, elle les arrache avec beaucoup de précision.
  • la pince à épiler pointue : cette pince singulière est toujours présente dans les instituts de beauté. Elle sert généralement à finaliser une épilation par électrolyse ou à retirer les poils incarnés. Elle demande de la rigueur dans son utilisation, car elle peut blesser la peau avec ses bouts pointus.

Les gestes à adopter pour bien utiliser une pince à épiler

Chaque pince à épiler a son utilité. C’est pour cette raison que bien souvent les esthéticiennes en détiennent plusieurs dans leur institut. Elles peuvent ainsi épiler toutes les zones du corps et combler les désirs de leurs clientes ou de leurs clients.

La pince à épiler ne fait, cependant, pas tout. Elle doit être bien employée pour offrir les meilleures finitions. Une pince à épiler doit être désinfectée avant usage. Alcool ou antiseptique permettent de le faire simplement. Pour une hygiène parfaite, il est recommandé de désinfecter également la zone qui va être épilée.

Pour éviter d’accrocher ou d’arracher la peau avec une pince à épiler professionnelle, des gestes sont indispensables. Il convient de bien tendre l’épiderme d’une main avant d’approcher la pince pour arracher le poil. L’épilation est ainsi moins douloureuse.

Tirer le poil dans le sens de son implantation permet aussi de limiter la douleur et facilite l’arrachage. Ce geste se révèle moins traumatisant pour le tissu cutané.

Arracher les poils à la pince à épiler demande fermeté et douceur. Il faut tirer sur le poil d’un coup sec, mais pas trop fort. Le but est de ne pas casser le bulbe. Si le bulbe casse, le poil va repousser plus vite.

Pour parachever l’épilation, une fois le travail à la pince à épiler fini, il convient de désinfecter à nouveau la zone. Procéder de cette façon évite l’apparition de petits boutons. Si la peau du client ou de la cliente est sensible, il est possible d’appliquer également un soin apaisant ou hydratant afin de la renforcer et d’éviter les réactions désagréables.

Utiliser la bonne pince à épiler sur la bonne zone du corps facilite le travail de l’épilation et offre de meilleures finitions. Pour être sûr de choisir la bonne pince à épiler en fonction de sa prestation, il convient de s’interroger sur le travail que l’on va faire, la zone que l’on va épiler et la qualité de la peau du client ou de la cliente.


Plan du site